Allée de la Clairière - 59136 Wavrin

33 (0)3 20 58 20 00

Allée de la Clairière - 59136 Wavrin

Les Bandes « Fire Retardant (FR) » ou retardement au feu en français : pour quel type de produit ?
Temps de lecture : 4 minutes

L’utilisation de bandes transporteuses avec un retardement au feu est préconisée dans le transport de produits inflammables, de matériaux à haute température, ou si le milieu contient des poussières organiques inflammables, notamment s’il y a un risque d’explosion.

Elles sont utilisées par exemple dans l’industrie chimique pour la fabrication de plastique, de produits ménagers ou d’engrais, dans l’industrie agroalimentaire pour le transport de céréales ou de sucre, mais aussi dans l’industrie pharmaceutique.

Les bandes transporteuses avec un retardement au feu sont adaptées aux étapes de fabrication jusqu’au transfert et conditionnement des produits.

 

Aucune bande transporteuse n’est ininflammable

Les normes résistantes au feu pour les méthodes d’essai et les spécifications appliquées aux bandes transporteuse sont de plus en plus strictes et peuvent être très déroutantes. La première chose et la plus importante à garder à l’esprit est que les bandes transporteuses ne peuvent pas être totalement à l’épreuve du feu.

À l’aide d’additifs spéciaux et de produits chimiques, le plastique utilisé dans les faces supérieures et inférieures qui protègent la carcasse de la bande et le plastiques entre les plis de tissu de la carcasse peuvent être conçus pour résister au feu, mais la structure complète de la bande ne peut pas être rendue ininflammable. Les tissus utilisés dans la carcasse de la bande contiennent le plus souvent du polyester et du nylon, qui n’ont pratiquement aucune résistance au feu.

En d’autres termes, chaque ceinture commencera à brûler (et continuera à brûler) lorsqu’elle sera exposée à une flamme nue qui a suffisamment d’énergie pour enflammer la bande.

 

 

Pourquoi utiliser des bandes transporteuses avec un retardement au feu ?

Les bandes avec un retardement au feu permettent d’éviter les incendies et leur propagation. Elles contribuent à la sécurité de tous en protégeant les personnes et les équipements. Certains secteurs ont des exigences de sécurité particulières auxquelles les bandes transporteuses avec un retardement au feu permettent de répondre.

Dans le transport de produits à des températures supérieures à 80°C, les bandes transporteuses avec un retardement au feu sont utilisées pour éviter l’endommagement des bandes. Les bandes classiques deviennent rigides et cassantes et subissent un vieillissement accéléré à cause de la chaleur. Leur résistance à la traction et à l’allongement diminue, ce qui engendre plus de risques de casse.

L’utilisation de bandes transporteuses avec un retardement au feu adaptées et de bonne qualité réduit les réparations et les arrêts de production et offre une meilleure performance et une plus longue durée de vie à vos bandes.

Qu’entend-on par « résistance au feu » ?

Une fois qu’une bande est enflammée, elle continuera à brûler jusqu’à ce qu’elle ne soit plus exposée à la source d’inflammation. Bien qu’on l’appelle communément « résistance au feu » dans l’industrie des bandes transporteuses, en termes réels, c’est la capacité du plastique spécialement conçu à s’éteindre une fois que la source d’inflammation n’est plus présente.

A Lire  La production de petfood : le rôle des bandes transporteuses dans la nourriture animalière

Environnements ATEX

EN 12882 est la norme pour les exigences de sécurité pour les convoyeurs à bande à usage général. L’exigence de sécurité électrique et inflammabilité la plus élémentaire est la catégorie 1 de l’EN 12882. Dans les environnements où de la poussière ou d’autres matériaux potentiellement combustibles sont impliqués, il est essentiel que la bande transporteuse ne puisse pas créer d’électricité statique qui pourrait enflammer l’atmosphère. Les courroies et bandes doivent pouvoir permettre à l’électricité statique de passer à travers le cadre métallique de la structure du convoyeur jusqu’à la terre plutôt que de permettre à la statique de s’accumuler. Cela signifie qu’elles peuvent être utilisées dans les zones classées ATEX 95 (directive 94/9/CE). Certaines personnes croient à tort que toutes les bandes utilisées dans les zones classées ATEX doivent être ignifuges, mais en fait ce n’est pas le cas.

Les règlements ATEX s’appliquent aux environnements industriels où il y a un risque d’explosion parce que la poussière ou le gaz est présent dans l’atmosphère.

 

Comment choisir ses bandes transporteuses avec un retardement au feu ?

Il existe de nombreuses classifications, normes et tests qui évaluent la performance des bandes transporteuses avec un retardement au feu. La norme la plus importante est la norme ISO 340 (résistance à la flamme).

La plupart des tests pour les bandes transporteuses avec un retardement au feu consistent à exposer un échantillon de bande au contact de la flamme d’un brûleur puis de la retirer et noter la durée de la combustion. La durée combinée de la combustion continue (c’est-à-dire lorsque la flamme est visible) pour chaque groupe de 6 tests doit être inférieure à 45 secondes et aucune valeur individuelle ne doit être supérieure à 15 secondes. Après extinction de la flamme, l’échantillon est exposé à un courant d’air et la flamme ne doit pas reprendre. La mesure de la durée de combustion est très importante : elle détermine la distance que le feu peut parcourir si l’incendie touche une bande en mouvement.

Le choix de bandes transporteuses avec un retardement au feu doit se faire selon trois critères :

  • La température des matériaux transportés ;
  • Le type des matières transportés ;
  • La longueur et la vitesse des convoyeurs.

Nous étudions votre situation pour vous conseiller les bandes transporteuses les plus adaptées à votre activité. Contactez-nous !

Nous contacter
Partager sur :

Protocole d'intervention et de visite - Covid-19

Téléchargez notre protocole d'intervention et de visite dans le contexte du déconfinement lié au Coronavirus

Aller au contenu principal